Se remettre au sport : les 10 erreurs !

L’ été qui approche, les bonnes résolutions de l’année, l’avis d’un proche… Toutes les raisons sont bonnes pour vous remettre au sport. Afin de mettre toutes les chances de votre côté nous avons listé notre TOP 10 des erreurs à ne pas faire lorsque l’on commence ou recommence une activité physique…

1- COMMENCER PAR UNE ROUTINE TROP DIFFICILE

Lorsque les mois d’étés arrivent, il n’est pas rare que nous voulions des résultats immédiats et donc notre emploi du temps prend des allures d’entraînement militaire. Fitness le lundi, zumba le mardi, séance à la maison le jeudi et footing entre copines le samedi… C’est un super objectif mais vous oubliez un détail… Nous ne sommes pas des machines, il faut un temps d’adaptation à votre corps et à votre esprit pour assimiler un changement si radical, pour passer d’une séance par semaine à 4 séances par semaine. Concernant votre environnement, il en est de même : ajouter 4 séances de sport requiert de changer la garde des enfants, la préparation des repas du soir, les tâches ménagères…

Donc, on y va DOUCEMENT et on PLANIFIE !

La planification de vos activités va vous permettre de modifier votre emploi du temps en fonction de vos nouveaux besoins, de laisser le temps à votre cerveau d’accepter et d’assimiler ce qui vous attend pour la semaine.

2- NE PAS SE FIXER D’OBJECTIFS

Il est important de se fixer un but, une échéance, cela vous permettra de vous projeter dans le futur et de tenir bon quand votre motivation sera moins présente.  Pour que vous alliez dans la bonne direction, fixez vous un objectif « S.M.A.R.T. ».  C’est à dire que cet objectif doit être Spécifique, donc personnalisé en fonction de votre mode de vie. Il doit être Mesurable, c’est à dire que l’on doit pouvoir le qualifier ou le quantifier, vous devez avoir une valeur à atteindre. De plus, il doit être Atteignable et acceptable, c’est à dire qu’il faut que votre objectif soit suffisamment ambitieux pour qu’il vous motive mais pas trop au risque de vous décourager. Votre objectif doit être Réaliste, c’est à dire possible à atteindre en prenant en compte votre rythme de vie, vos contraintes environnementales, votre situation familiale… Et enfin il doit être Temporellement défini, c’est à dire que vous devez fixer une échéance réaliste pour cet objectif, cela vous permettra d’avoir une vision à long-terme.

3- SE METTRE AU SPORT POUR DE « MAUVAISES » RAISONS

Parlons à présent des raisons qui nous poussent à changer de comportement. Evidemment elles sont propres à chacun, mais il est important de savoir les différencier. Cette motivation peut être de 2 types. Tout d’abord, il existe la motivation extrinsèque qui signifie que notre action est provoquée par une situation extérieure comme, par exemple, la pression sociale de faire une taille mannequin. Il y a également la motivation intrinsèque,  l’action est alors conduite uniquement par l’intérêt et le plaisir que nous y trouvons, nous n’attendons pas de récompense externe. Comment savoir ce qui nous motive ? C’est simple, si vous pouvez commencer vos phrases par “je dois le faire car…” c’est que votre motivation est probablement extrinsèque. En revanche, si vous pouvez dire “je veux le faire car…” c’est que votre motivation est probablement intrinsèque. L’institut des neurosciences de Paris a montré que la motivation intrinsèque est plus stable et plus durable que la motivation extrinsèque ! Donc pour réussir vos objectifs santé ne vous concentrez pas sur les mannequins des magazines, les remarques de votre entourage mais sur votre santé, votre bien-être et le plaisir à faire de l’activité. …

4 – NE PAS DEMANDER L’AVIS D’UN MÉDECIN

On vous le dis partout, le sport c’est la santé ! C’est vrai, mais la reprise d’une activité physique peut conduire à des blessures et problèmes de santé si vous ne respectez pas la sécurité qu’elle requiert. Donc pour commencer votre routine d’activité physique l’esprit tranquille, prenez rendez-vous avec votre médecin généraliste en lui présentant vos ambitions sportives il vous fera alors la liste des contre-indications éventuelles et vous fera passer un bilan si cela est nécessaire. De plus, si vous avez besoin de conseils sur votre pratique, n’hésitez pas à vous tournez vers des professionnels de l’activité physique.

5 – NE PAS S’ÉQUIPER CORRECTEMENT

Votre équipement sportif est très important pour plusieurs raisons. La première raison concerne votre santé.  Un des éléments les plus importants sont vos chaussures qui doivent être de qualité et adaptées à votre pratique ! Le point le plus important est l’amorti de votre chaussure, il vous permettra d’absorber les chocs et donc de protéger vos articulations et notamment vos genoux et votre dos. Le deuxième équipement à avoir s’adresse à vous mesdames. Il s’agit  de votre soutien gorge de sport (comment ça vous n’en avez pas ??  On vous explique pourquoi  ici ). Il est INDISPENSABLE pour protéger votre poitrine et pour ne pas avoir recours à la chirurgie esthétique plus tard 😉

La deuxième raison pour laquelle il faut bien s’équiper lors d’une activité physique est de ne pas être interrompu ; un legging qui ne reste pas en place, un tee shirt qui tient trop chaud, les cheveux ne sont pas bien attachés… Ce sont de petits obstacles qui peuvent vous faire abandonner une séance et qui sont pourtant évitables…

Dernier argument (avis personnel) : s’équiper correctement pour votre apparence. Au moment du dernier coup dans le miroir avant de partir à la salle, si vous ne vous trouvez pas un minimum « jolie » ça risque d’être compliqué pour votre estime une fois que vous serez rouge écarlate en fin de séance. Donc on prend soin de soi même avant d’aller transpirer. Une jolie tenue est toujours un plus pour la motivation 😉

6 – S’ÉPARPILLER

Nous sommes ravis pour vous si vous avez plein d’envie  en matière d’activité physique. Cependant, attention à ne pas vous éparpiller.  Du yoga, de la natation, de la musculation, de la course à pied… A vouloir tout faire en même temps vous risquez de ne rien faire. Cela rejoint notre conseil n°1 concernant une routine trop difficile. Parmi les activités qui vous plaisent, commencez par en choisir une.  Ça doit être celle qui vous plaît le plus et qui demande le moins d’organisation pour le moment. Si vraiment vous n’arrivez pas à vous décidez alors faites une phase de test, fixez-vous 1 mois pour essayer toutes les activités qui vous tentent et décidez ensuite par laquelle vous commencez.

7 – NE PAS BOIRE SUFFISAMMENT D’EAU

Comme vous le savez surement, il est conseillé de boire entre 1L et 1,5L d’eau par jour. Notre corps étant constitué à 60 % d’eau. La perte hydrique pouvant aller de 1 à 2 litre par heure d’effort physique, il paraît évident que vous devez augmenter votre quantité d’eau avant et après votre effort. Pour rappel : la perte en eau se fait également via l’évaporation pulmonaire, lors de la respiration. Nous recommandons fortement de ne jamais commencer une séance de sport en état de déshydratation,  vous ne pouvez pas vous contenter de renflouer la quantité d’eau perdue, vous devez arriver dans un état d’hydratation vous permettant la perte d’au moins un litre d’eau.  La déshydratation entraîne rapidement une avalanche de symptômes : fatigue précoce, perte de lucidité et de vigilance, risque de blessure et surtout diminution de vos performances.

8 – NE PAS ADAPTER SON ALIMENTATION

Beaucoup d’entre nous reprennent le sport pour perdre un peu de poids. Dans l’espoir d’un résultat rapide, nous couplons parfois l’augmentation des dépenses énergétiques avec une diminution de nos apports alimentaires. Faire plus de sport en mangeant moins est une erreur, chaque chose en son temps !  Les muscles consomment beaucoup d’énergie au quotidien et encore plus lorsque vous décidez de vous mettre au sport. Pour que vous puissiez être au max de vos performances, il vous faudra de l’énergie, apportée par la nourriture et notamment par les féculents. N’hésitez pas à augmenter légèrement votre part de riz, pâtes, pain, si vous sentez que vous avez du mal à tenir la routine que vous vous êtes fixés. Lorsque votre routine d’activité physique sera bien ancrée, vous pourrez alors réfléchir à un rééquilibrage alimentaire si nécessaire.

9 – SE COMPARER A SES 20 ANS

On se souvient tous de cette période ou l’on faisait facilement 3 footings par semaine. Nous nous fixons l’objectif de revenir immédiatement à ce niveau, c’est une ERREUR ! Prenez en compte que votre vie à changé, vous n’avez plus le même âge, vous avez peut être pris du poids à cause de vos grossesses, vous avez perdu le rythme… en clair vous repartez de zéro. Il est préférable de vous dire que votre niveau est redescendu au plus bas et que chaque étape est un succès plutôt que regarder en arrière et de compter toutes les choses que vous ne faites plus.

10 – NE PAS ECOUTER SON CORPS

Lors d’une reprise d’activité physique, il est possible de ressentir des douleurs. Certaines sont intenses mais ne sont pas graves, les courbatures musculaires par exemple. En revanche, certaines douleurs et sensations sont plus graves et il ne faut pas les sous-estimer. Si vous ne vous écoutez pas suffisamment, vous pouvez passer à côté d’un surentraînement par exemple, il se caractérise par une fatigue excessive et une baisse des performances.  Ecoutez-vous, et si une douleur vous paraît anormale ou dure dans le temps, parlez-en à un médecin et aux professionnels de l’activité physique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *