Réussir à éviter la prise de poids pendant les fêtes de fin d’année

Les fêtes de fin d’année approchent. Et qui dit fêtes de fin d’année dit risques d’abus ! Cette période est un challenge pour tout le monde et peut même s’avérer angoissante pour certains. Preuve en est la dernière étude d’Harris Interactive qui nous apprend que ce qui est le plus détesté à Noël en France sont « les kilos superflus qui s’installent en quelques jours« .

Et pourtant j’en suis convaincu, être au top de votre forme et de votre alimentation ne doit pas simplement consister en une succession de restrictions et de frustrations. Vous ne devriez pas vous empêcher d’apprécier ce qui vous fait plaisir. Seulement, vous devez garder le contrôle et c’est pour cela que je vous donne dans cet article toutes les astuces nécessaires pour construire l’état d’esprit qui va vous guider pendant les prochaines semaines.

Commencez par être P.O.S.I.T.I.F (/.V.E)

Pendant cette période, vous allez essayer, tester, planifier et apprendre. Rappelez-vous que tout ne va pas se passer comme prévu. Surtout si c’est la 1ère fois que vous abordez ainsi les festivités. Mais qu’il est important de rester positif quoi qu’il arrive.

L’erreur la plus fréquente est de se conditionner négativement en se disant qu’on a pas le choix. Que de toute façon on va se retrouver début janvier avec le regret des excès. D’être dur avec soi-même et de se résigner avant même d’avoir fini l’achat de ses cadeaux de noël.

Cette année, on garde le moral !

Anticipez et faites des choix

Le buffet de noël du bureau. L’arbre de noël de l’école. Les marchés festifs. Le 24 décembre en famille. Le 25 chez les grands-parents, la raclette/fondue du 1er week-end au ski. Puis le réveillon du 31 décembre… Vous ne pouvez pas raisonnablement vouloir participer à tout sans faire attention. Il est nécessaire de choisir vos « moments«. Ceux un peu plus spéciaux que les autres et pour lesquels vous allez profiter sans culpabiliser. Essayez de noter sur un papier tous les événements prévus et je vous recommande d’en choisir deux pour ce mois de Décembre.

Maintenant, soyez minutieux et prenez le contrôle sur les autres occasions

Votre sélection effectuée, n’y pensez plus et préparez-vous aux événements que vous n’avez pas retenus. Vous allez vous y rendre mais, avec votre choix précédent, vous avez décidé que la nourriture ne serait pas la raison de votre venue. Soyez alors stratégique.

Pour les longs repas, favorisez les légumes. Peu caloriques, ils vous permettront de manger à votre faim, surtout s’il y a un apéritif. Au besoin, pour le début de soirée qui commence autour d’un verre, apportez le fameux plateau légumes/houmous qui fait toujours sensation afin d’avoir un autre choix que les petits fours. Évitez les plats en sauce pour ces repas et surtout, contrôlez vos portions lorsque le plat est déjà assaisonné. Vous devriez ainsi pouvoir être satisfait avant l’arrivée du dessert qu’il vous suffit de décliner ou d’opter pour les fruits.

Pour les occasions plus orientées snacks ou cocktails, assurez-vous de manger avant de vous y rendre ou de prévoir votre repas ensuite. Préférez les alcools non-mélangés (par exemple vins, bière) que les cocktails sucrés et avec modération. Puis engagez toujours vos discussions à l’écart des tables où se trouvent la nourriture. De cette manière, il faut obligatoirement couper l’échange ou en attendre la fin pour se servir.

Vous l’aurez compris, il est nécessaire de réfléchir sereinement votre approche en amont afin de maximiser vos chances de passer une bonne (et saine) période de fêtes. Il est crucial que vous preniez ces décisions dès maintenant parce qu’il vous en sera très difficile sur le moment avec les distractions environnantes.

Tenez-vous à votre activité physique et pimentez-la

Plus que tout autre moment, cette fin d’année est celui où vous devez vous tenir à votre programme d’activité physique et même le renforcer. C’est une parfaite opportunité de tester de nouvelles choses : marcher plus, aller au bureau en vélo, ajouter une séance de cardio à la maison, rejoindre des amis à un court de yoga, une sortie vtt ou un match de futsal, emmenez les enfants à la piscine… Ne changez pas radicalement votre routine, pimentez-la. Vos séances durent 30 min ? Ajoutez en 10. Vous courez 5km ? Allongez de 1. Vous allez au travail en métro ? Sortez 2 stations plus tôt.

Il existe ainsi de nombreuses possibilités de dynamiser les semaines qui arrivent et cela n’a pas besoin d’être contraignant. Surtout, prenez cela comme un jeu, regardez votre environnement avec un regard d’enfant et conservez le « fun » afin que vous puissiez y prendre du plaisir.

Votre plan n’est pas figé, soyez réalistes et ajustez-le régulièrement

Une stratégie ne se déroule jamais exactement comme on l’avait prévu. Il faut s’attendre à des imprévus qui vont se mettre en travers de votre route. Surtout si c’est la 1ère fois que vous envisagez ainsi vos fêtes de fin d’année. Avec l’expérience vous allez progresser et c’est uniquement de cette manière que vos actions peuvent être durables. Soyez indulgent avec vous-même. Et lorsque vous dérapez un peu, essayez de comprendre ce qui s’est passé et pourquoi votre plan n’a pas fonctionné. Ainsi, vous allez pouvoir améliorer dramatiquement la fin de votre plan.

Et ce n’est jamais parce que « vous n’avez pas assez de volonté » ou que « vous ne savez pas résister aux tentations« . Ne soyez pas vagues. Soyez pragmatiques. Trouvez les paramètres sur lesquels vous avez une influence.

Si je reprends les exemples précédents, peut-être vous êtes-vous rendu au cocktail du bureau à 19h sans avoir mangé de collation et donc vous étiez affamé. Ou vous n’aviez pas prévu où et quand manger après donc la « junk food » vous est apparu désirable parce que vous étiez trop fatigué pour vous faire à manger en rentrant.

A chaque difficulté, prenez le temps de faire cet exercice pour trouver les alternatives qui fonctionneront la fois suivante. Petit à petit vous allez devenir expert et conditionner votre cerveau pour toutes les situations.

Appréciez vos petites victoires

En suivant ces conseils, vous vous démarquez du traditionnel « on fera une cure en janvier« . Vous prenez une initiative pour votre bien-être. Et vous adoptez une habitude qu’il vous plaira surement de poursuivre par la suite. Tous les petits obstacles de cette période de fêtes de fin d’année vous donnent l’opportunité d’accumuler de nombreuses victoires les unes après les autres et il est important que vous vous félicitiez après chacune d’entre elles.

Faites comprendre à votre esprit que vous vous sentez bien et que vos efforts sont positifs. Cela renforce votre expérience et vous aide pour la suite. Psychologiquement, notre cerveau cherche à reproduire les moments de plaisir que nous avons déjà vécus. Si vous lui faites comprendre que réussir à gérer votre alimentation, dire non à un dessert excessif, gardez le contrôle vous procurent une sensation de succès et d’accomplissement, vos actions prennent une dimension significative et vous facilitent vos prochains objectifs. Une étude scientifique à l’Université de Cardiff a particulièrement prouvé sur ce point que les expressions que l’on adopte ont une influence sur les émotions que l’on ressent.

Cette reprogrammation mentale positive peut donc s’effectuer par un sourire en sortant de table, serrer le poing en repensant au dîner en vous brossant les dents, un « bien joué » que vous vous murmurez en voyant les desserts repartir au frigo, une tape dans la main de votre conjoint/e à qui vous avez parlé de votre plan…

.

Bon courage et n’hésitez pas à engager la discussion, donner vos astuces ou poser vos questions dans les commentaires.

.

← Retour au blog

.