Profitez à fond de vos déplacements professionnels

Comment tenir ses habitudes d’activité physique quand on est en déplacement professionnel

.

Votre patron vous envoie en déplacement professionnel pour une conférence, un salon ou bien un séminaire. Comme nous, vous aimez car cela brise la routine du travail quotidien au bureau derrière l’écran et surtout, vous partez à la rencontre de nouvelles personnes.

Depuis plusieurs semaines, vous avez réalisé énormément de progrès pour construire votre nouvelle habitude d’activité physique. Ça serait dommage de saboter les habitudes acquises et surtout rendre difficile le retour à la routine quotidienne après le déplacement.

C’est toujours délicat en effet de reprendre une activité qu’on a délaissée pendant une période courte mais suffisamment longue qu’elle fasse un break. Finalement, dans un déplacement, le point de vigilance pour ne pas perdre son habitude n’est pas forcément le déplacement en lui-même mais le retour à la routine qui s’en suit. Continuer à pratiquer une activité physique en déplacement est donc primordial dans un objectif de changement comportemental.

Prenez la situation à l’envers et voyez ce déplacement comme une opportunité pour pratiquer votre activité physique ou en tester une nouvelle. En effet, vous êtes affranchi des obligations familiales et de la maison. Profitons-en.

Le contexte étant différent, nous vous donnons quelques clefs pour donner une valeur ajoutée personnelle à ce déplacement et réussir la reprise.

.

1) Se renseigner au maximum sur le planning et l’environnement de votre déplacement :

Quand ?

– Repérer les moments pour soi qui pourraient convenir pour pratiquer son activité physique.

– Connaître l’intensité des sollicitations professionnelles pour convenir d’une activité qui puisse libérer votre esprit et vous soulager.

Où ?

Se renseigner sur l’hébergement et sa localisation et repérer des espaces pour la pratique d’activités extérieures

Quoi ?

Identifier les services proposés par l’hôtel et le lieu d’hébergement comme une piscine, un spa, une salle de sport… C’est l’occasion d’essayer quelque chose de nouveau.

.

2) En fonction de cette connaissance, soyez réaliste et fixez-vous de nouveaux objectifs rien que pour la période de déplacement.

Le déplacement vous place dans un inconnu (lieu, personne, temps). Soyez donc réaliste et prévoyant en vous fixant de nouveaux objectifs différents et moins intenses du quotidien. Le but est de vous permettre de faire cet objectif en prenant en compte de toutes les contraintes liées au déplacement. Avec un objectif d’activité physique simple et facile, vous ne pouvez pas ne pas le réaliser.

Adaptez-le à la situation. Par exemple :

– un running tranquille avec les collègues pour découvrir les environs et échanger en off sur la journée

– un activité physique brève mais intense dans la chambre d’hôtel si pas le temps

– un saut dans la piscine de l’hôtel pour décompresser de la journée

.

3) Prendre le strict minimum pour votre activité physique.

Emportez l’essentiel. En fait, votre tenue de sport et votre smartphone avec une application de sport gratuite du type 7 min workout (ici ou ) pourraient entièrement suffire.

Ne prendre que le strict minimum va vous pousser à être réaliste dans la fixation des objectifs extraordinaires de déplacement et les faire pour de vrai. Encore une fois, ils sont si accessibles et ne nécessitent quasiment rien en matériel que vous ne pouvez pas passer à côté.

.

4) Transformer les réunions d’équipe en marche ou randonnée

Là, si vous avez la capacité de faire cela, c’est bingo. Que vous soyez manager ou que vous proposiez cela à votre client, transformer une réunion d’équipe, une négociation commerciale ou un workshop de team building en marche extérieure a plein de bénéfices.

Cela fera de vous un champion. Non seulement vous placez l’activité physique comme quelque chose qui compte pour l’entreprise. Mais, de même, vous permettez l’échange en plaçant les participants de la réunion dans un contexte nouveau et propice à décomplexer. Cela facilite l’expression de chacun.

Pensez-y, c’est simple !

.

5) Apprendre à revenir à la routine quotidienne

Le retour est le plus difficile dans un déplacement professionnel. Vous étiez bien, vous avez rencontré beaucoup de gens. Surtout, vous êtes plus fatigué. C’est le moment qu’il ne faut pas louper. Se donner un coup de jus pour retourner à ses habitudes d’activité physique. Sans cela, la reprise sera encore plus difficile car vous ne vous placerez aucune deadline pour reprendre. L’unique deadline que vous devez avoir est donc dès votre retour.

Encore une fois, le but est faire et de non de soulever des montagnes. Adaptez donc vos objectifs, ne faites pas ce que vous étiez capable de faire dix jours plus tôt. A l’inverse, ne vous dites surtout pas de rattraper tout le temps « perdus » où vous étiez en déplacement. Vous risquez de courir vers l’échec en fixant des objectifs et des activités trop intenses qui vont vous impacter psychologiquement. Vous risqueriez en conséquences d’associer tout retour de déplacement professionnel comme une sanction et donc vous empêcher de faire de nouveau déplacement par peur ou le contraire, arrêter vos activités physiques.

.

 ← Retour au blog

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *