Il y a mieux que la volonté pour réussir à mieux manger

Soyons honnête, nous nous sommes tous retrouvés dans la situation de choisir entre une salade et un hamburger. Ce qui requiert parfois de notre part une  volonté importante pour suivre l’objectif de mieux manger que l’on s’est fixé. Mais la volonté est une ressource finie. Après plusieurs décisions comme celle-ci, on est à court de volonté pour la journée ou la semaine.

Comment faire ?

.
En commençant par effectuer quelques changements à votre environnement ! Grâce à ces changements, vous pouvez rendre beaucoup plus facile le suivi des habitudes saines que vous voulez adopter et diminuer de manière significative votre dépendance à la volonté pour y arriver.

Les 4 endroits les plus importants pour commencer sont ceux qui vont rythmer vos journées: à la maison, au restaurant, au bureau et en faisant vos courses. C’est en apportant quelques ajustements à ces environnements que vous allez avoir le plus grand impact sur votre santé, sans que cela ne vous apparaisse comme trop difficile. A ce stade vous vous demandez surement : « mais de quels changements parle-t-il ?« . Sans être exhaustif, en voici 2 par endroit pour vous donner les moyens de les appliquer immédiatement.
.

volonté Office

AU BUREAU

« Loin des yeux, loin du coeur ». Cliché… peut-être. Mais efficace, surement ! Le fait de ne pas avoir vos snacks sous les yeux en permanence va vous aider à ne pas développer votre appétit au cours de la journée. Gardez-les dans un tiroir, ou encore mieux, rangés de l’autre côté de la pièce.

Gardez de l’eau à portée de main. Le signal que vous envoie votre cerveau pour la sensation de faim est le même que celui envoyé pour la sensation de soif. Quand vous avez l’impression d’avoir un petit creux dans la journée, il est possible que vous soyez en réalité déshydraté(e). Avant d’atteindre votre snack, buvez un peu d’eau et attendez quelques minutes pour voir si la sensation disparaît. Et les effets sont multiples ! Car même si vous ouvrez une canette de soda ensuite ou un gâteau, le fait d’avoir bu va vous aider à réduire la quantité que vous allez ingérer.

volonté Home

A LA MAISON

Mangez dans des assiettes plus petites. Notre cerveau est complexe…et pourtant il est facile de lui jouer des tours. Nous avons tendance à déterminer les portions en fonction de la taille du plat devant nous. Ce qui nous amène souvent à manger en trop grandes quantités. Plutôt que de vous concentrer à essayer de calculer ces quantités que vous mettez dans votre assiette, commencez par réduire la taille de cette dernière. Elle va alors vous sembler « pleine » et vous aurez beaucoup moins cette sensation d’avoir peu mangé.

La règle de la 1/2. A chaque fois que vous placez de la nourriture dans votre assiette (au début du repas ou pour vous resservir), au moins la 1/2 de votre plat doit être composée de fruits ou de légumes. Sinon, enlevez un peu pour rééquilibrer.

volonté Restaurant

AU RESTAURANT

Ne vous forcez pas à tout manger ! Les restaurants ont tendance à surcharger les quantités. Proposez de partager un plat si vous pensez qu’une personne présente sera elle aussi intéressée, ou demandez au début du repas au serveur s’il sera possible d’emporter la fin au cas où vous ne finissez pas. Le fait de le savoir dès le début va vous décomplexer de ne manger qu’une partie. De plus en plus de restaurants le proposent et c’est une bonne nouvelle.

Mangez doucement. Le restaurant est une excellente occasion de ralentir la vitesse à laquelle vous mangez. Continuez la discussion, prenez le temps de boire de l’eau entre vos phrases, ne gardez pas vos couverts dans les mains en permanence. Votre estomac et votre cerveau vont ainsi avoir le temps de réaliser que vous n’avez plus faim avant que votre plat ne soit terminé. Et l’échange devient tout de suite plus social !

volonté Supermarché

AU SUPERMARCHÉ

Occupez votre bouche lorsque vous faites des courses. C’est une étape difficile. Les tentations sont nombreuses. Encore plus si vous faites des courses proche de l’heure du repas. Le fait de mâcher un chewing-gum par exemple et d’utiliser vos capteurs sensoriels dans la bouche rendent plus difficile d’imaginer le goût des produits que vous voyez dans les rayons. Ce qui réduit votre envie de prendre des sucreries ou des chips notamment.

La règle de la 1/2. Encore ?! Eh oui ! Partez faire vos courses avec cet objectif: vous devez remplir au moins la 1/2 de votre panier ou caddie avec des fruits et des légumes.

.

Ces stratégies peuvent vous paraître simple. Mais c’est le but. Vous n’avez ainsi pas à révolutionner votre comportement et la volonté nécessaire pour les accomplir est minime. En plus, vous pouvez dire « adieu » aux situations qui peuvent parfois être embarrassantes si vous préférez rester discret(e) sur votre objectif de mieux manger.  En mettant progressivement en place ces petits changements, vous allez prendre conscience de votre alimentation et de vos sensations, ce qui est un grand pas en direction de votre objectif.

.

← Retour au blog