Doit-on manger quand on n’a pas faim ?

Sauter le petit déjeuner fait-il grossir ?

Vous avez déjà dû entendre votre maman dire « mange quelque chose, tu ne peux pas partir à l’école le ventre vide ! » ou encore « le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée ».

Vos parents sont probablement convaincus qu’il faut manger le matin. Cette croyance ne vient pas de nul part. Elle vient en grande partie du matraquage publicitaire qu’on fait les marques comme Kellogg’s. Leur but est de vendre un maximum de céréales et pour ça elles doivent être sucrées pour plaire aux enfants et jugées indispensables pour que plaire aux parents mais qu’en est-il vraiment ?

Vous trouverez beaucoup d’études qui ont montré que les personnes qui ne prennent pas de petit déjeuner ont un IMC plus important que ceux qui en mangent régulièrement. Mais en réalité aucune étude n’a montré que sauter le petit déjeuner ne fait prendre du poids. Vous voyez la nuance ? Pour faire simple, les personnes en surpoids ont une alimentation souvent déréglée et ne prennent pas toujours de petit déjeuner mais rien ne prouve que de se priver du petit dej vous fera prendre du poids. Il n’y aurait donc pas de lien direct.

Cependant, il y a certaines situations qui ne font pas débat. Si vous vous jetez systématiquement sur le poulet frites du mercredi midi avec une faim d’ogre, alors il est plus que recommandé de prendre un petit déjeuner afin de calmer cette faim et d’être plus raisonnable au self.

Autre paramètre à prendre en compte si vous prenez un petit déjeuner. Il peut vous arrivez d’avoir une fringale de 11h, comment cela se fait ? C’est très simple : une fringale est causée par une hypoglycémie (taux de sucre trop bas dans le sang) souvent causée par une glycémie élevée en début de journée dû au petit déjeuner. Il faut donc être très vigilant à la quantité de sucre du matin.

****

Comment manger à sa faim ? Ni plus ni moins ?

Que fait un bébé qui a faim ? Il pleure. Que fait un bébé qui n’a plus faim ? Il repousse le sein/biberon. Un bébé se fiche de savoir quelle heure il est. Si il a faim il vous le fera comprendre. C’est une qualité fondamentale que nous avons tous perdu : être capable de reconnaître ses sensations de faim et de satiété et surtout de manger ou de ne pas manger en fonction de ces deux signaux.

Il est 12h20 dans l’open space quand Lucie clame « j’ai faim, on va manger?! ». C’est avec joie que Louis et Alban la suive sur la terrasse pour déjeuner. Mais, Lucie avait-elle vraiment faim ou était-ce plutôt pour faire une pause dans la rédaction de son article de blog ? Louis avait-il également faim ou aime t-il beaucoup Lucie ? Alban avait-il faim au point de finir son tupperware ou est-il anti-gaspillage ?

Beaucoup de questions que l’on ne se pose plus et pourtant il faudrait ! Nous mangeons très souvent sans avoir faim et c’est une des raisons majeures de la prise de poids. Pourquoi apporter de l’essence à une voiture qui est déjà full et qui ne roulera pas de la journée ?!

Dernière petite chose, certaines phrases évoquant de la nourriture ne sont pas du tout en adéquation avec l’apprentissage des notions de faim et de satiété. Il serait préférable d’éviter certaines phrases auprès des jeunes enfants par exemple « tant que tu n’auras pas fini tu ne sortiras pas de table », « si tu es sage, tu auras un bonbon » ou « prend du chocolat, tu seras moins triste… »

****

Optez pour la méthode de l’alimentation intuitive ?

Les différents régimes extravagants et restrictifs ont laissé place à l’alimentation intuitive. Ici, plus question de mesurer, peser, interdire ou encore manger à heures fixes. Chacun est différent de part son métabolisme, taille, poids, stress, travail, activité physique, goût culinaire… Nous comprenons aisément qu’il n’est pas possible d’écrire une trame alimentaire commune à tous ces profils si différents. C’est pourtant ce que font tous les régimes…

L’alimentation intuitive est donc une « méthode » qui consiste à être à l’écoute de ses sensations. On mange (pas n’importe quoi) quand on a faim et on ne mange pas lorsqu’on a pas faim.

Quelques conseils pour manger en fonction de vos sensations :

1)N’ayez pas peur de sauter ou de décaler un repas

2)Misez sur les encas pour rester flexible et vous adaptez au mieux

3)Manger votre repas en plus de 20 minutes. Le temps qu’il faut pour envoyer le signal de satiété à votre cerveau

4)Apprenez à ne pas finir vos assiettes et/ou à vous servir moins en début de repas

5)Manger sans distraction : pas de télé, pas de téléphone, le silence, juste vous, votre assiette et vos sensations 😉

****

Conclusion

Peu importe que vous mangiez ou non le matin, l’important est de toujours être à l’écoute de votre corps et de ne pas quitter votre objectif des yeux.

Lorsque votre estomac gargouille vous devez fournir à votre corps l’énergie qu’il vous réclame. Lorsque vous n’avez pas faim, n’apportez pas d’énergie à votre corps par « obligation », « sentiment de tristesse » ou autre

Etre à l’écoute de son corps et de ses sensations est LA clé pour une alimentation en adéquation avec vos besoins…mais c’est aussi la clé pour beaucoup de choses comme le stress, les choix professionnels, les pulsions, les addictions…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *