Comment j’ai donné un intérêt à mon bracelet connecté ?

On vient de vous offrir un nouveau bracelet connecté pour compter votre nombre de pas, mesurer votre sommeil ou calculer le nombre de calories brûlées ?

Bravo, vous allez sûrement vous mettre au ‘quantifield-self’. Cette pratique qui consiste à mesurer l’évolution des données personnelles et corporelles liées à l’activité physique et la santé.

Source de motivation pour les uns ou gadget pour les autres… Quoiqu’il en soit, ces trackers d’activité sont encore issue d’une première génération test (dont l’aboutissement n’est pas fini) comme le montre une étude d’Endeavour Partners de juillet 2014 indiquant qu’un tiers des possesseurs américains de bracelet connecté abandonnent leur objet après 6 mois. Il semblerait que suivre l’évolution du nombre de pas quotidien n’apporte pas grand chose. Dans l’absolu, c’est vrai. Suivre le nombre de calories brûlées au quotidien, c’est comme regarder sa montre toutes les deux minutes à l’arrêt de bus. Cela ne va pas faire arriver le bus plus vite.

On peut apporter deux clefs pour donner un sens aux données de vos objets connectés. En attendant les améliorations prochaines de ces trackers…

Utilisez votre bracelet connecté pour vous fixer des objectifs pour changer votre mode de vie

En effet, la première clef est de jouer le jeu de la métrique. Autrement dit, d’accepter de se fixer des objectifs basés sur les métriques du bracelet connecté. Ce qui importe le plus dans les trackers d’activité actuels est le suivi du nombre de pas. Et l’objectif est clair et transparent : atteindre 10 000 pas tous les jours. Puis à partir du moment où vous êtes prêts à vouloir les atteindre. C’est à dire à partir du moment où vous êtes prêts à changer de mode de vie, le bracelet connecté pourra enfin vous être utile. Si vous n’êtes pas prêts à changer ou si atteindre 10 000 pas n’est pas un objectif pour vous, le bracelet connecté restera un gadget.

Analysez vos activités du quotidien sous l’oeil des données

La seconde clef pour donner un sens à vos données est au niveau de l’analyse. Peut-être que déjà au bout de quelques semaines, si vous vous êtes penchés dessus, vous avez implicitement appliqué la même méthodologie. Analysez vos données quand vous avez suffisamment de volume de données, donc après une période relativement longue. En effet, cela nécessite d’oublier votre bracelet au quotidien. Prendre le geste de le porter et c’est tout. Quand vous aurez suffisamment d’activité, vous verrez sûrement que comme 80% des français, vous n’atteignez pas les 10 000 pas quotidiens recommandés par l’OMS. Et qu’il suffit parfois d’un rien comme par exemple avoir un rendez-vous extérieur ou courir 15 minutes pour atteindre l’objectif.

Jusqu’ici, rien de nouveau ou d’innovant. Ce qui peut vous apporter une valeur ajoutée personnelle, c’est de réussir à quantifier chaque activité du quotidien. Cela vous permettra de donner du sens à votre poursuite de l’objectif de 10 000 pas quotidiens. En vous demandant ce qu’il vous suffit de faire pour passer de 8 000 pas à 10 000 en fin de journée en quitant le travail. Par exemple, vous pouvez isoler et quantifier votre trajet pour aller au travail, vos déplacements pour les repas, pour récupérer les enfants à l’école, etc…

L’idée derrière est d’évaluer en avance par rapport à une journée composée de plusieurs blocs d’activités combien de pas vous êtes susceptibles de réaliser. Cela vous permettra d’atteindre 70 000 pas hebdomadaires en faisant un peu plus tous les jours. Plutôt qu’un marathon chaque week-end.

Quand vous savez pertinemment que dans les jours à venir vous n’atteindrez pas les 10000 pas quotidiens car vous allez manquer de temps à cause du travail. Tentez d’optimiser au maximum les marges de votre vie quotidienne pour bouger plus dans la sédentarité passagère annoncée. Descendez un arrêt plus tôt du métro, montez les escaliers….

Ne vous arrêtez pas aux limites de ces objets connectés

La dernière analyse au niveau des données des trackers d’activité est d’inclure implicitement ou non dans le bilan du nombre de pas quotidien vos activités non traçables par le bracelet. C’est là le point faible de ces objets. Vos activités de natation, de vélo ou de cheval ne sont pas comptées. Tentez donc également de faire correspondre vos activités non traçables en nombre de pas pour vous permettre d’évaluer et d’anticiper votre journée à venir. Quelques correspondances ici.

Enfin dernière clef pour donner sens à vos données, c’est le caractère social des applications liées aux bracelets des fabricants. Par exemple, profitez de ces fonctionnalités pour relever ponctuellement des défis avec la communauté ou des amis. L’unité de mesure est la même pour tous : le nombre de pas. On a enfin un moyen de se comparer !

.

 ← Retour au blog

.