Acquérir une nouvelle habitude : courir le matin

Et si je prenais l’habitude de courir le matin

Comment votre meilleur ami réagirait s’il apprenait que vous ne venez pas à son pot de départ pour l’étranger prévu depuis longtemps car vous avez votre session de running hebdomadaire ?

Avec des emplois du temps chargés à bloc et pour ne pas devenir asocial en refusant ce genre d’événement parfois organisé à la dernière minute, courir le soir après le travail peut être compliqué voir frustrant.

L’une des options envisageables est de courir le matin. Une sanction ? Pas si sûr…

Une dose de bien-être

Courir le matin apporte vitalité et dynamisme à l’organisme avant d’aller au travail. A condition de reprendre en douceur (votre corps est encore endormi donc gare à la blessure, échauffez-vous !) un running matinal réveille l’organisme. A contrario, courir tard le soir peut empêcher de dormir puisque le sport met notre organisme aux aguets.

Courir le matin, c’est aussi bénéficier d’une ville encore déserte. Choisir son parcours, découvrir des lieux encore calmes, assister au lever du soleil…

C’est aussi avoir du temps pour soi, pouvoir partir courir sans attendre l’arrivée retardée de ses partenaires de course, ne pas suivre un chemin pré-défini, choisir son propre rythme…

La question qui taraude, c’est de savoir s’il faut manger avant ou après être allé courir. Il n’y a pas de bonne réponse, cela dépend de chacun. Prendre son petit-déjeuner après être allé courir permet de ne pas courir le ventre plein. Cependant, avant de sortir, n’oubliez pas de vous hydrater et d’ingurgiter quelques sucres rapides afin de ne pas faire de crise hypoglycémique.

Avec ces sessions matinales, vous allez pouvoir gagner en endurance et en résistance au niveau sportif. Vous allez aussi vous affiner car le matin et le ventre vide, l’organisme ira directement puiser dans vos réserves.

Acquérir l’habitude

L’envie est peut-être là mais comment réussir à prendre l’habitude de courir le matin ?

Stimul ne cessera de vous le dire, commencez par décomposer chaque action de votre objectif !

A moins que vous ne puissiez vous lever à la même heure et aller au travail plus tard, courir le matin, c’est déjà prendre l’habitude de se lever plus tôt.

Il faut donc d’abord travailler cet aspect : adapter notre métabolisme à un réveil plus matinal. Cela implique de se coucher plus tôt la veille au soir, histoire de ne pas perdre ses heures de sommeil nécessaires pour récupérer.

Levez-vous donc chaque jour plus tôt de 10 minutes jusqu’à atteindre 50 minutes. Et jusqu’à ce que votre horloge biologique s’ajuste. C’est le premier objectif.

La veille, avant d’aller au lit, prenez l’habitude de mettre vos vêtements de sport dans le salon, la cuisine ou au pieds de votre lit : l’objectif est de les enfiler chaque matin et d’associer ce geste à l’appel du jogging matinal.

Donner du temps à votre corps pour qu’il s’habitue

Commencez au départ par seulement quelques minutes de course.

Jour après jour, augmentez les minutes de course en fonction de votre réveil plus matinal. L’objectif au bout de plusieurs jours et semaines est de se lever 50 minutes plus tôt pour profiter pleinement de 40 minutes de course à pieds (nécessaires pour bien sentir dans le corps les effets de la course).

Les bienfaits vont apparaître au fur et à mesure que votre corps s’adapte. Vous n’aurez plus de difficultés à vous réveiller plus tôt, ni à sortir le ventre vide et ni à courir. Vous pourrez profiter de la ville et vous perfectionner à la course.

A la fin du running matinal, profitez-en pour vous acheter une bonne baguette bien fraiche pour le petit-déjeuner, vous l’aurez bien mérité !

.

 ← Retour au blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *